IMG_1592

 

Pour faire une bonne isolation thermique et phonique, nous avons apprécié différents matériaux et consulté de nombreux sites.

En synthèse nous décidons de procéder de la façon suivante :

  1. poser des tasseaux, collés  et non vissés (forcément nous ne voulons pas faire une passoire). 
  2. entre ces tasseaux poser un isolant phonique (jaune grisâtre sur la photo). Je dis phonique parce que c'est là sa principale qualité. Mais il isole aussi thermiquement. Il est découpé pour tenir entre les baguettes.
  3. par dessus un textile (blanc) pour retenir l'isolant phonique. 
  4. encore des tasseaux sur les premières tasseaux mais vissés cette fois, pour créer un vide avant d'installer l'isolant thermique, sur recommandation du vendeur. En effet sans ce vide l'isolant perdrait plus de 50% de son efficacité, ce serait dommage.
  5. Nous avons rajouté des petites baguettes plus fines pour tenir l'isolant phonique et le textile qui le recouvre.
  6. et enfin pardessus l'isolant thermique mince multicouche (argenté).

Oui c'est du boulot, mais rétrospectivement, nous ne le regrettons pas, très peu de bruit en roulant (d'autant que nous avons enlevé la cloison de séparation pour avoir plus de place) et thermiquement en été avec un léger courant d'air entre la porte latérale et la porte arrière c'est du bonheur !

Nous avons utilisé :

  • pour les tasseaux de l'isolant phonique : 25X20 mm
  • pour les contre-tasseaux du "matelas d'air" : 25X12 mm
  • pour les baguettes de maintien : 10X3 mm (baguette déco encadrement)
  • pour la colle : SIKAFLEX 11FC 
  • pour le textile : géotextile basique pour le jardin (utilisé pour mettre dans un chemin sous le gravier)
  • pour l'isolant phonique : panneaux de laine de roche 25X50X100 mm
  • pour l'isolant thermique : multicouche 7 épaisseurs

Nous vous conseillons une bonne agrafeuse, pour le textile et l'isolant thermique.

Difficultés rencontrées et petits tours de main :

Pour la colle, elle sert à coller les tuiles donc une très bonne résistance mécanique en température (la tôle chauffe rapidement en été) il faut la laisser sécher au moins une journée voire deux avant de travailler dessus.

Pour ne pas se prendre la laine de roche sur la figure à la pose au plafond, il faut tailler les panneaux 5mm plus grands que l'intervalle entre les tasseaux (d'environ 40cm) et les rentrer en force.

La laine de roche se coupe facilement à la scie à bois. Même si ce n'est pas prouver qu'elle soit  dangereuse pour la santé, elle crée des particules fines désagréables et piquantes au toucher qui se déposent partout et qu'assurément l'on respire en la travaillant ... c'est peut être néfaste à long terme...d'où le textile pour l'enfermer.

Laine de roche entre les premiers tasseaux. Géotextile agrafé et contre-tasseaux. 

 Passage de roues à soigner pour le bruit !